Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 02:02

Non non je ne raconterai pas à nouveau l'histoire du film mais je tenais à souligner à quel point j'étais d'accord ave cmoi lors de mon article sur le livre Julie & Julia.

 

Je disais dans cet article que j'avais lu le livre au bon moment et que si j'avais vu el film je ne l'aurais certainement pas pris autant à coeur... Et bien je confirme, je viens de finir de visionner le film et en effet, il est tellement moins bien !

Je sais ce n'est pas une nouvelle, les films tirés de romans sont souvent moins bons, mais là, franchement !

 

En fait l'histoire est respectée mais il manque en réalité quelques petits détails qui ont une grande importance ! Tout d'abord dans le livre Julie est au bord de la dépression et quand elle voit une folle dans le métro se fracasser le crâne par terre en hurlant et pleurant elle réalise que seuls sa peur du regard des autres et son refus de payer une note élevée de pressing la séparent de pauvre femme là. Cette scène aparemment anodine (mais d'une extrême violence) a disparu du film, hors, c'est le point de départ de son épopée culinaire, elle décide de se chercher un but, pour justement ne pas finir par se fracasser le crâne en public dans le métro. C'est cette violence qui lui fait ouvrir les yeux ! Dans le film elle fait juste un blog pour faire mieux que sa copine qui a un blog donc :  "bon bah moi aussi alors je vais en faire un"...

 

De plus ce qui manque cruellement au film est la subjectivité : en effet le livre est quand même écrit par la vraie Julie, ses impressions, son sentiment d'échec, d'à-quoi-bontisme etc, tout cela est clairement expliqué et on comprend l'affection tout particulière qu'elle éprouve à l'égard de Julia Child.

Le film raconte la vie de ces deux femmes en parallèle mais n'est pas racontée (contrairement au livre) à la première personne, par une voix-off par exemple, et son engouement obsessionnel pour Julia est difficilement compréhensible on se dit juste que la pauvre trentenaire New-Yorkaise n'a rien à faire de ses journées pleines d'ennui, et décide donc de passer le temps en créant un blog. Je trouve que tous le sentiments positifsqu'on peut avoir pour Julie Powell sont très estompés dans la version cinématographique...

 

Voilà cet article n'est peut-être pas aussi intéressant que je voudrais (il est 2h14 et en 48h j'ai somnolé en tout et pour tout 2h30...) et du coup je ne me montre plus aussi passionée que j'ai pu le faire dans le métro de retour à la maison ce soir après le baby-sitting, mais je voulais écrire (c'est le film qui m'a donné envie) et du coup je voulais parler de ça.

 

Voilà, promis je ferai un article plus intéressant et plus consistant bientôt (ou sinon un avec un dessin si j'arrive à trouver où j'aibien pu f*utre mon inspiration... Peut-être sous le bureau, ou sous le tas de linge propre et à ranger qui s'amasse partout dans notre  antre chambre ! 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Swax - dans Films
commenter cet article

commentaires

somatine 20/05/2010 12:36



Ton article me donne envie de lire le livre, et comme je me prévois une petite (grosses ^^") commande de livres sur fnac.com en début de mois, je l'y glisserais surement !



Swax 21/05/2010 10:33



Ou alors je te le ramène et te le prête :D



Sékiça ?

  • : Le blog "BD-Mais-Pas-Que" de Swax
  • Le blog "BD-Mais-Pas-Que" de Swax
  • : Un lieu décalé, au gré de mes humeurs. Rempli de dessins, de délires et parfois de coups de blues ou de gueule (mais pas tant que ça quand même). Un monde plein de swaxonnies en somme.
  • Contact

Recherche